Depuis ses débuts en 1999, notre Cégep est devenu un véritable pôle d’excellence en matière de francisation et d’intégration au travail des personnes immigrantes. L’expertise développée chez nous est une référence à travers le réseau, ce que n’ont pas manqué de souligner la ministre Weil et le député de Jean-Talon, Sébastien Proulx, lors de leur passage, mardi dernier.

Au fil des ans, nous avons développé de nombreux projets inédits pour accompagner les immigrants dans leurs apprentissages au-delà de la salle de classe, pour favoriser leur intégration sociale, communautaire et culturelle, pour qu’ils se fassent une place plus rapidement sur le marché du travail et pour soutenir les employeurs qui les embauchent. Le centre d’auto-apprentissage du français pour les immigrants (CAFI), qui compte quelques 11 000 visites depuis son ouverture en 2005, le programme d’intégration en emploi (PAIE), les nombreuses activités de jumelages interculturels avec les étudiants du secteur régulier et le service de francisation en entreprise ne sont que quelques-unes des initiatives couronnées de succès que nous avons mises en place, avec l’aide de nos précieux partenaires des milieux communautaires et du marché du travail. Depuis 1999, nous avons accompagné plus de 3 000 immigrants dans leurs premiers pas de familiarisation avec notre langue, notre culture et notre mode de vie. 

Nos efforts pour aider ces personnes venues des quatre coins du monde à maîtriser notre riche et belle langue, à trouver du travail, à poursuivre des études, à élever leur famille et, ultimement, à contribuer à notre société sont importants. Ils le sont parce que ces personnes formeront, avec nous, le visage de la société de demain.

Après mes échanges avec les papas de deux familles syriennes présentes à cette occasion, l'un plombier, l'autre cuisinier, je suis convaincue que leur apport à notre communauté sera riche. Et, nous serons fiers d'avoir contribué à favoriser leur intégration, dans un contexte de paix et d'harmonie.

 - Carole